Page mise à jour le 27 dcembre 2016

Les traitements qui existent

Des traitements existent, ils nécessitent la coopération d'experts de nombreuses disciplines : laboratoires spécialisés, hématologistes, radiologistes, chirurgiens hépatiques, anesthésistes, réanimateurs et, bien sûr, hépatologues.

La première étape est de mettre en oeuvre :

(a) le traitement spécifique des causes lorsqu'il en existe ;
(b) d'administrer des anticoagulants ;
(c) de traiter les manifestations sévères (ascite, insuffisance rénale, infections, hémorragie digestive).

Ces traitements sont bien codifiés actuellement dans les services d'hépato-gastroentérologie.

La seconde étape est d'envisager de restaurer la perméabilité des vaisseaux thrombosés de façon définitive (angioplastie percutanée des veines hépatiques ou de la veine cave).

En cas d'échec, la troisième étape consiste, pour les veines hépatiques, à créer une dérivation entre le système porte et le système cave qui court-circuite l'obstacle des veines hépatiques. C'est actuellement la technique du TIPS qui est utilisée (permettant de se passer d'une intervention chirurgicale).

En cas d'échec, une transplantation hépatique est envisagée.

L'évolution a été transformée par ces différents traitements puisque l'on est passé en trente ans d'améliorations constantes, du tableau de maladies potentiellement mortelles au terme de quelques mois ou années, au tableau de maladies inapparentes dans 85% des cas, au prix d'un traitement continu et d'une surveillance régulière.

Pour développer ces recherches

Contre ces maladies rares qui détériorent la vie de près de 3000 personnes en France
Nous, les malades et nos proches avons crée un
« Fonds d'Etudes et de Recherches Médicales »

Il financera, dès 2006, des recherches en lien direct avec ces 29 maladies rares. La pertinence de ces travaux est analysée par notre Conseil Scientifique, dirigé par l'éminent spécialiste européen le Professeur Dominique VALLA de l'Hôpital BEAUJON à Clichy, qui nous proposera des interventions concrètes et immédiates. Elles feront toutes l'objet d'une information à nos donateurs et sur ce site. Pour notre première année notre « Prix de l'AMVF » a été de 1500 €. Demain grâce à votre participation nous espérons être encore plus percutants contre ces maladies rares.

Source:Centre de Référence des Maladies Vasculaires du Foie (CRMVF)  l'Hôpital Beaujon.

Les traitements qui existent :
- les anticoagulants
- le TIPS